Mes aventures d'auteur, Zilwa

Zilwa – Mes inspirations : L’Île de la Réunion pour les décors

Zilwa – Les Trois Rites est mon premier roman (que vous pouvez vous procurer ICI). Dans une série de postes, je veux écrire sur tout ce qui m’a inspiré pour commencer la rédaction du livre. Zilwa veut dire « ilien » en créole mauricien. C’est donc, tout naturellement, que mes premières sources d’inspiration concernent les îles dans lesquelles j’ai eu l’occasion de me rendre!

Voici donc le deuxième article de ma série sur mes inspirations, faisant donc suite à mon post sur l’Île de Pâques et sa mystique. Nous changeons désormais de partie du monde, laissant l’Amérique Latine pour l’océan indien… et la France!

Vous l’avez peut-être compris, ma deuxième source d’inspiration est l’Île de la Réunion.

Située à 30 minutes de vol de mon Île Maurice, l’Île de la Réunion est un territoire d’outremer français, véritable petit bijou de végétation et de géologie. Cette île possède le point culminant de l’Océan Indien, le Piton des Neiges (que j’ai eu l’occasion de gravir) à plus de 3000 mètres. Vous l’aurez compris, il y a beaucoup de relief à la Réunion permettant d’avoir différents climats (en fonction du niveau auquel on se trouve, il peut même parfois neiger) et, donc, une multitude d’arbres et plantes. Vous n’aurez pas la même végétation au bord de la mer qu’à 2000 mètres d’altitude. À l’époque où la France colonisait l’Île Maurice, ils considéraient celle-ci comme le port (car l’île est assez plate et facile d’accès) alors que la Réunion était « le garde-manger » par sa profusion de plantes, arbres fruitiers et légumes.

La végétation m’a beaucoup inspirée pour peindre les décors de Zilwa. Les protagonistes commencent leur périple en traversant une jungle épaisse, pleine de manguiers, bananiers, flamboyants… Une véritable explosion de couleurs, d’odeurs… comme à la Réunion.

La géologie de l’île m’a également fasciné. Des formations uniques au monde et grandioses se donnent en spectacle à la Réunion, pour qui veut bien marcher pour les trouver. Car, oui, l’Île de la Réunion est l’un des paradis de la randonnée et pour tous ceux qui aime marcher, comme moi, vous en aurez plein les yeux! D’ailleurs, l’un des circuits les plus célèbres de l’île consiste à traverser les fameux « cirques ».

Un cirque est une formation géologique, créant une sorte d’enclos naturel, comme une immense muraille de pierre qui délimite un espace. Ils sont trois à la Réunion: Mafate, Cilaos, Salazie. Vous pouvez voir dans la photo ci-dessous à quoi cela ressemble.

En ayant traversé les cirques, je me suis senti comme aspiré dans un autre monde. Comme si les murailles naturelles créaient une barrière au temps pour protéger un univers secret, dissimulé aux yeux de tous. Car il n’est pas facile d’y accéder, notamment à l’intérieur du cirque de Mafate où le seul moyen d’atteindre le village est de marcher une heure et demie dans une pente escarpée.

J’ai donc voulu créer un décor similaire dans mon livre afin d’y établir le Palais du Zilwa ainsi que son vaste jardin. De manière à créer une ambiance mystérieuse sur ce qu’il se passe à l’intérieur. Le cirque que j’ai imaginé sera d’ailleurs le théâtre de nombreuses intrigues et combats… Je vous laisse le découvrir (il ne faut pas que j’en dise trop! 🙂 ).

Une autre spécificité de la Réunion dont je me suis inspiré sont les tunnels de lave.

Le Piton de la Fournaise, volcan réunionnais très actif et régulièrement en éruption, déverse chaque année de la lave sur une partie de l’île appelée « Le Grand Brulé ». Ici, peu de végétation mais beaucoup de lave sèche. Celle-ci, par des phénomènes de refroidissement soudains, a formé par endroit de véritables tunnels dans lesquels il est possible de marcher. Je l’ai fait et… claustrophobes s’abstenir. À part quelques orifices laissant passer la lumière, il fait un noir total, les parois sont tantôt proches de nous, tantôt lointaines… Et je ne vous parle pas des moments où il faut ramper dans l’obscurité!

Dans mon roman, je ne pouvais pas ne pas les inclure. Je n’avais jamais vu quelque chose de tel et, franchement, s’aventurer dans un dédale de lave est assez marquant. Les héros de mon histoire vont devoir faire un choix: partir dans les tunnels de lave (qui ont une très mauvaise réputation…) ou continuer leur route, bien que très dangereuse aussi. Que vont-ils choisir?

En conclusion, sa végétation, son relief, ses particularités géologiques ont fait de la Réunion une belle source d’inspiration pour Zilwa – Les Trois Rites. La grande majorité des décors de mon livre sont issus de mes randonnées sur l’Île de la Réunion et de ma fascination pour la force et la beauté de la nature. Pour tous ceux qui n’y sont pas allés, je vous conseille le voyage fortement (surtout si vous aimez marcher)!

Et vous? La nature vous inspire-t-elle? Connaissez-vous l’Île de la Réunion?

Zilwa – Les Trois Rites, déjà sur Amazon!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s