Critiques littéraires

Vérité: Sauvage (Tome 1), Yoan H. Padines

En tant qu’auteur indépendant moi-même, je me suis peu à peu rendu compte du manque de visibilité qui nous incombait parfois. Forcément, quand on se confronte à une maison d’édition qui a un budget marketing et distribution alors qu’un indépendant n’a rien, les chances de voir son livre réussir ne sont pas égales. J’ai donc décidé d’inclure plus de lectures d’auteurs moins visibles, moins reconnus… mais qui parfois devraient l’être. Par exemple, vous pouvez regarder la critique que j’ai faite du roman de CC Robin, Sous le Signe de l’Infini.

Et c’est le cas de Yoan H. Padines qui, avec le premier tome de sa duologie, Vérité, nous transporte dans une épopée qu’on a du mal à lâcher! L’histoire commence avec deux frères, Ludovegh et Justin, qui décident de parcourir le monde afin de trouver Vérité, un être mystique à apparence d’un loup ailé qui détient toutes les vérités. Durant cette quête, ils seront aidés de Aezin, magicien qui apprendra son art à Ludovegh, Katrina, jeune femme mystérieuse, et Matt, créature bizarre qui sauvera les acolytes plus d’une fois. Ensemble, ils chemineront vers leur destin, affronteront les batailles et les dangers, pour atteindre la vérité.

Mais la vérité, sauvage et cruelle, mène toujours à la souffrance.

Quand on lit des auteurs reconnus, on a toujours l’impression qu’on va lire quelque chose de réussi, de prenant. Pour un auteur moins médiatisé, c’est plus une surprise. J’ai déjà eu l’occasion de lire des choses vraiment ratées, d’autres très réussies… Et, dans le cas de Vérité, c’est réussi.

Vraiment, je n’ai pas lâché le livre. Le format est assez court pour de la Fantasy (un peu plus de 200 pages) mais l’histoire est vraiment bien menée. Il n’y a pas de longueurs (du coup) et les intrigues se suivent de chapitre en chapitre vers un final qui ouvre sur le deuxième tome. Les personnages, quant à eux, sont très bien développés. Chacun d’eux a sa propre intrigue. Il y a un vrai travail de la part de l’auteur pour créer des personnages réels (bien que l’univers ne le soit pas du tout), avec leurs qualités, leurs défauts, leur ambition, leurs angoisses… Franchement, bravo. D’ailleurs, la structure du livre rappelle celle de George RR Martin, où chaque chapitre est rédigé au point de vue d’un personnage différent. Yoan H. Padines utilise le même procédé pour creuser les identités et étoffer les actants.

Franchement, je ne vois pas quoi dire comme « critique ». Peut-être la couverture que je ne trouve pas incroyable (comme c’est de l’auto-édition, c’est l’auteur qui contrôle tout, incluant la couverture (cf mon article sur Pourquoi j’ai choisi l’auto-édition)). À part cela, je me suis régalé.

Alors, chers lecteurs, faites comme moi. Les auteurs indépendants ont besoin de reconnaissance et de votre support. Surtout que, en général, les livres auto-édité sont vraiment moins chers que les autres. Vérité est à 0,99 euros sur Amazon… Donc pas la ruine! Je vous conseille fortement d’aller l’acheter et de laisser un petit commentaire pour aider l’auteur à poursuivre l’écriture de romans aussi palpitants! De mon côté, je vais vite me procurer le tome 2: Vérité, Cruelle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s