Critiques littéraires

Notre Dame de Paris, Victor Hugo

Mon livre préféré de Victor Hugo et qui est revenu tristement d’actualité il y a quelques temps… Tout le monde, je pense, connaît les personnages mythiques de Quasimodo, Esmeralda, Frollo… grâce au film Disney ou à la comédie musicale. Mais connaissez-vous vraiment l’histoire et les aspects sombres de chacun des protagonistes? L’histoire se passe à Paris, au 15e siècle. Pierre Gringoire, poète, organise une petite pièce de théâtre qui sera interrompue par une assemblée de mendiants. Ces derniers procèdent à l’élection du Pape des Fous et choisissent Quasimodo, sonneur de cloches laid et bossu de la cathédrale Notre Dame. Pendant cet événement, Gringoire entend parler d’une bohémienne danseuse, Esmeralda. Il la voit et décide de la suivre discrètement dans les rues de Paris. Il assiste alors à une tentative d’enlèvement de la jeune femme par Quasimodo ainsi qu’un homme en noir (dont on apprendra qu’il s’agira de Frollo, archidiacre de Notre Dame). Phoebus, capitaine de la garde, arrive au même moment et sauve Esmeralda. Le récit de Hugo suivra ces personnages masculins et leurs semtiments envers la bohémienne ainsi que toutes leurs actions (et leurs conséquences) pour la conquérir.

Comme beaucoup de personnes, quand j’étais petit, j’ai vu le dessin animé de Disney. Et je dois dire que la lecture de Hugo m’a fait sourire par la censure de Mickey! En effet, Notre Dame de Paris est une histoire qui ne tourne autour d’une chose seulement: la passion pour Esmeralda. Phoebus, chevalier dans sa belle armure, joue des sentiments de la belle pour pouvoir passer la nuit avec. Et dès qu’il le fera, la laissera pour retrouver sa fiancée. Frollo est consumé par une passion ardente pour la bohémienne qui le pousse à tous les vices, dont le meurtre… Donc loin de tous les bons sentiments de Disney! Seul Quasimodo est fondamentalement bon. Il est amoureux de Esmeralda mais d’un amour d’enfant, un amour pur. Il ne pense qu’à elle, à sa beauté, et donnerait tout pour la protéger, comme on en aura la preuve à la fin de l’histoire. Esmeralda, telle une Hélène de Troie, est dépeinte comme un objet de convoitise, qui fera surgir le pire chez les hommes et provoquera des affrontements et même le soulèvement de toute une partie des parisiens.

Mais le personnage principal reste… Notre Dame de Paris. Tantôt refuge, tantôt prison. Tantôt drôle, tantôt triste. Tantôt bienveillante, tantôt effrayante. C’est tout cela, Notre Dame. Le lieu où toutes les actions majeures du roman se déroulent et où les destins des personnages principaux se scellent. Toute l’action du livre sera directement liée à elle. Hugo avait d’ailleurs prédit l’incendie qui a ravagé la cathédrale…


« Il y avait une grande flamme qui montait entre les deux clochers avec des tourbillons d’étincelles, une grande flamme désordonnée et furieuse dont le vent emportait par moments un lambeau dans la fumée. »

Hugo, Notre Dame de Paris

Victor Hugo apporte des descriptions très minutieuses du Paris du 19e siècle. D’ailleurs, tout un chapitre est dédié à détailler la capitale: les maisons, les rues, les parisiens… Nous sommes vraiment plongés dans les décors, dans ce qu’ils ont de plus beau et de plus laid. La vision de Hugo reste très réaliste. Il n’idéalise absolument pas Paris, comme on peut le voir dans d’autres romans, et les parisiens, notamment les hommes, sont dépeints dans ce qu’ils ont de plus cruel, de plus primal. Sauf Quasimodo qui, malgré sa laideur, représente ce que la vie n’a pu corrompre, la bonté pure, sans aucune arrière pensée.

Honnêtement, si vous ne l’avez pas lu, allez-y les yeux fermés! C’est un roman à dévorer… religieusement!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s